Retour l'accueil du site





Guillaume GUÉRAUD


Mon grand-père est un gangster


Les jeunes lecteurs ont aussi le droit de lire des histoires de gangsters à condition qu’elles soient écrites pour eux. C’est ce que Guillaume Guéraud a bien compris et il leur offre avec ce nouveau titre, un petit polar tendre et drôle à la fois.

Marco vit dans une famille sans argent et sans travail qui ne compte que sur le vol pour essayer de manger tous les jours, et si possible, autre chose que des pommes de terre qui reviennent trop souvent au menu.

Dans la famille, il y a la mère qui vole surtout dans les magasins et les supermarchés. « Des fringues ou de quoi remplir le frigo. Mais elle sait profiter de toutes les autres occasions. » Un scooter par exemple si c’est nécessaire…

Il y a Tony, le fils aîné, « qui a déjà l’âge de conduire. Il sait piquer une bagnole sans avoir besoin des clés. Sauf qu’il n’a pas de chance, il prend tout le temps des voitures pourries. Qui tombent en panne au bout de quelques kilomètres. »

Et puis Marco, dix ans, le narrateur de l’histoire. « Maman n’aime pas trop que je rentre les mains vides alors, après l’école, je traîne en ville pour faire les poches aux passants. Histoire de rapporter quelque chose de valable à la maison. Des billets ou au moins un peu de monnaie. C’est toujours plus utile que des mauvaises notes. » À force de voler tout et n’importe quoi, il s’est constitué un petit musée où il conserve un tas d’objets hétéroclite. Il nous en présente quelques-uns très typiques de Marseille – « un cendrier Zidane, une boule à neige Notre-Dame- de-la-Garde, une photo de l’équipe de l’OM de 1993 signée par tous les joueurs, un disque 45 tours de Bernard Tapie » – et d’autres plus universels avant de conclure : « C’est une vraie collection alors je peux pas tout décrire, vaudrait mieux passer la voir. »
Il n’y a pas de père dans la famille. « J’ignore qui c’est » dit la mère, « et ils en ont tous les deux un différent ».

Par contre il y a un grand père et c’est lui le vrai héros de la famille. « Rien que son nom foutait la trouille : Napoli-le-Napolitain. Il suffisait de le prononcer pour faire trembler n'importe qui.
[…] Ma mère nous a raconté des tas d'histoires à son sujet. Il paraît qu'il roulait en limousine. Il paraît que les voyous s'agenouillaient devant lui. Il paraît que les flics claquaient des dents en le voyant. Parce que Napoli-le-Napolitain trempait dans toutes les combines et tous les trafics possibles. À la fois voleur et magouilleur. Et même tueur. »
Mais pour le moment Marco ne l’a jamais vu, sauf en photo grâce au portrait affiché au-dessus de la télé. Il est en prison à Toulouse depuis vingt ans pour un homicide à l’arme blanche.
On peut imaginer la surprise de la famille en regardant les infos : « Désormais âgé de soixante-treize ans, le truand semble s’être assagi, sa conduite en prison a été exemplaire. Napoli-le-Napolitain sera libéré dimanche. Il assure qu’il veut profiter de ses vieux jours pour retrouver sa famille et vivre en paix. »

Comment va se passer le retour du grand-père dans sa famille ? S’est-il vraiment assagi en prison ? N’aurait-il pas quelques comptes à régler ? Marco met tous ses espoirs dans l’arrivée du vieux gangster pour mettre du piment dans sa vie et apprendre le métier à ses côtés…

Guillaume Guéraud sait créer les rebondissements et entretenir le suspense. Les jeunes lecteurs vont bien s’amuser en dévorant ce nouveau roman.

Serge Cabrol 
(04/09/23)    



Retour au
sommaire
Jeunesse






Guillaume GUÉRAUD, Mon grand-père est un gangster
Rouergue Jeunesse

(Août 2023)
80 pages - 9,30 €

Dès 8 ans






Guillaume Guéraud,
né à Bordeaux en 1972,
est l'auteur d'une quarantaine de livres, surtout pour la jeunesse.



Bio-bibliographie sur
Wikipédia





Découvrir sur notre site
d’autres romans
de Guillaume Guéraud :

Jeunesse :

Rien nous appartient


Adultes :

Les héroïnes de cinéma sont plus courageuses que moi