Retour l'accueil du site





Phoebe WAHL

Hazel, la petite sorcière
Une année dans la forêt

Phoebe Wahl, l’autrice de cet album, offre à ses jeunes lecteurs un peu de son enfance. Elle fait appel à ses souvenirs lorsque, petite Américaine, elle vivait libre et heureuse en pleine nature.
Elle crée un cadre onirique, chaleureux, magnétique, grâce à des textes simples et délicats superbement servis par un graphisme franc, rond, généreux, coloré.

Hazel la petite sorcière prend nos bambins par la main pour une longue et palpitante balade en forêt.
Longue, forcément, puisqu’elle dure un an !
Palpitante, évidemment, puisque les quatre contes dont elle est l’héroïne, lui réservent bien des surprises !

Il faut dire que l’endroit où elle vit semble aussi attirant qu’impressionnant. Mais notre jeune sorcière en est familière. Elle est sur son terrain, bien décidée à ne pas s’en laisser conter !

Nous lecteurs, pouvons presque rivaliser en termes de connaissance des lieux puisqu’un plan nous est fourni… quoiqu’à y regarder de plus près, la région est dense et déroutante. Que penser par exemple de cette souche hantée ou du cri étrange qui s’en échappe ?

Pour autant, le fléchage nous emmène au pays des fées, alors, allons-y…

Avant même de rejoindre notre petite guide-sorcière, nous sommes accueillis par un bel escargot. Une façon de nous indiquer de ne pas nous presser.
Laissons aux saisons le temps de se dérouler, et à notre nouvel univers la possibilité de connaître ses quatre métamorphoses !

– Au printemps, une énigme attend notre nouvelle compagne. Sa sagesse, sa gentillesse, lui permettront de percer le mystère et de nouer une précieuse et indéfectible amitié.

– L’été la verra d’abord un peu courroucée, elle n’apprécie pas ce « chacun pour soi » engendré par la nonchalance des vacances. Heureusement la nature la comble bien vite de ses bienfaits, transformant son environnement en une véritable féerie.
Elle y puise toute la lumière et l’énergie nécessaires pour aborder la saison suivante.

– L’automne aux magnifiques couleurs orangées, ne s’annonce pas de tout repos. La bravoure de notre amie est même ébranlée par des événements effrayants !
Face à un suspense intense, aurons-nous le courage de tourner les pages ?
Bien sûr !
Il suffit de prendre modèle sur Hazel !
Notre petite sorcière bien aimée nous fait découvrir sa recette miracle, celle qui rend plus fort, celle qui permet de vaincre ses peurs et ses ennemis.
Ainsi parés, nous allons pouvoir affronter la plus rude des saisons, celle du « blizzard ».

– L’hiver est une période périlleuse. La beauté de ses paysages est inversement proportionnelle à la dureté des temps. Hazel le sait. Hazel, petite sorcière à tendance bonne fée, se rend donc quotidiennement au service des plus vulnérables.
Elle les aide tant et tant qu’elle finit par oublier de prendre soin d’elle-même, et voilà ce qu’il advint un beau jour, ou plutôt, une sombre nuit :
« Il suffit de bien rester sur le chemin, se dit-elle. Mais le chemin avait disparu. Hazel, la petite sorcière se sentit soudain très seule, frigorifiée et exténuée. Soudain, alors qu 'elle venait juste de se mettre en boule, et de fermer les yeux, une énorme forme brune, surgit du ciel… »

Pour ne pas gâcher votre plaisir de lecteur, nous ne vous dévoilerons pas la suite… Nous pouvons juste vous révéler que vous ne serez ni tristes ni déçus !

Catherine Arvel 
(13/11/23)    



Retour au
sommaire
Jeunesse







Phoebe WAHL, Hazel la petite sorcière
Les éléphants

(Août 2023)
Format 19 x 23 cm
96 pages - 18

À partir de 5 ans


Traduit de l’anglais
par Caroline Drouault








Phoebe Wahl
a grandi dans l’État de Washington où elle a suivi une éducation libre, sans aller à l’école.
Hazel la petite sorcière
est son troisième album
chez le même éditeur.



Visiter son site
(en anglais)
https://www.phoebe
wahl.com







Retrouver sur notre site
un autre album
de Phoebe Wahl :


La maison bleue