Retour l'accueil du site





Alice MOINE

Les fluides


Unité de temps, de lieu et d’action pour ce court roman qui relate bien une tragédie et l’espoir d’en sortir.  La narratrice va confiner Julie et sa fille Charlotte, âgée de sept ans, dans la très belle piscine Art-déco qui se trouve non loin des Buttes-Chaumont et nous transmettre, dans l’atmosphère bruyante et moite, d’abord de la cabine étroite, puis du bassin mouvementé, les pensées de cette maman qui, après un viol qu’elle a tu, a sombré au point de ne plus avoir la garde de sa fille mais qu’on autorise, comme un enfant, à condition qu’il se soit bien conduit, à voir de temps en temps. En de brefs chapitres portant les noms liés aux divers rites de la piscine : L’accueil, Prière de se déchausser, Le vestiaire, Le pédiluve, Le bassin, La douche, La cabine, Les Sèche-cheveux, on va apprendre ce qui a écrasé Julie et la voir, au contact de sa fille, reprendre courage.

Ce dont Julie se souvient, c’est que, peu de temps après l’« incident » – qu’elle nomme ainsi pour en minorer l’impact –, elle a éprouvé de plus en plus de mal à se concentrer. La moindre tâche lui demandait un effort intense. Ses résultats professionnels n’ont pas tardé à le confirmer. […] Peu après son licenciement, Julie avait senti le temps se disloquer. Quand Paul lui avait annoncé qu’il partait, elle l’avait déjà deviné.

Le lieu va servir, d’abord au rapprochement corporel entre Julie et sa fille, la tendresse timide de la mère face à sa fille agacée par ses maladresses, va finir par attendrir cette dernière. Puis comme un bain de purification, cette sortie vécue par Julie comme une épreuve – on peut lire les différentes « stations » de la piscine comme un chemin de croix – est aussi celle d’une renaissance puisqu’elle va lui redonner la force de se battre pour l’amour de sa fille qu’elle se sent sur le point de reconquérir.

Un roman-manifeste, certes, mais grâce à la métaphore de la piscine, subtil. Une « plongée » pour ne pas couler, se laisser dériver, flotter, mais nager, comme Charlotte, qui vient d’apprendre, veut le montrer à sa mère qui va essayer de ne plus juste surnager mais d’être à nouveau dans le bain.

Sylvie Lansade 
(02/03/20)    



Retour
Sommaire
Lectures



Belfond

(Janvier 2020)
112 pages - 17





Alice Moine,
née à Toulon en 1971,
est chef monteuse pour la publicité et le cinéma.
Les fluides est
son troisième livre.


Découvrir sur notre site
ses précédents romans :

Faits d'hiver

Femme de dos