Retour l'accueil du site





Agnès DEBACKER


Les grosses bêtises
3 - La reine du carnage

La série Les grosses bêtises a déjà publié deux volumes, La limace volante et La magie pour de vrai chroniquées dans Encres Vagabondes à leur sortie. On retrouve ici les six amis experts en bêtise et prêts à tout pour s’entraider.

Tous les lundis matin, la joyeuse bande qui a préparé les blagues pendant le week-end, rivalise d’ingéniosité pour faire les pires farces en classe.
Sam s’inspire du calendrier pour préparer ses bêtises. Pour la journée mondiale de la santé bucco-dentaire il dépose sur le bureau de la maîtresse un dentier qui claque.
Pablo va jeter des boules à picots de bardane sur les vêtements et les cheveux de ses camarades.
Chloé hésite entre perforer les cahiers avec un emporte pièce en forme de squelette ou tamponner les trousses et pulls avec un tampon tête de mort. Elle fera pire…
Lina, la narratrice se contente d’être solidaire de ses camarades comme Yasmin.
Anton, quant à lui, cherche qui est la sorcière qui a jeté des sorts. (Pablo a aboyé pendant une semaine). La sorcière est sa propre mère mais il sera le dernier à l’apprendre.

Quand Anton annonce à ses amis que sa mère a décidé de partir en Norvège, c’est le branle-bas de combat pour empêcher le déménagement et le départ d’Anton. Le collectif propose plusieurs mesures :
- Faire une grève de la faim pendant au moins une journée
- S’attacher à la grille de l’école et prévenir la presse nationale et internationale
- Faire une pétition pour demander l’annulation du départ d’Anton en Norvège

Mais voilà que Chloé à son tour est victime d’un sort qui l’oblige à faire de minuscules pas de fourmi.
La bande d’amis va alors découvrir que la mère d’Anton a perdu ses pouvoirs et qu’une autre sorcière est responsable de ce sort. Mais qui est-elle ?
L’enquête sera menée rondement par les amis, d’autant qu’il y a urgence car si la nouvelle sorcière lance plus de cinq sorts ou tarde trop à rencontrer la mère d’Anton il n’y aura plus de contre-sort possible et Chloé marchera toute sa vie comme une fourmi.
« Ma vie va devenir un enfer de lenteur, a-t-elle gémi.
Nous l’avons serrée dans nos bras pour la réconforter et lui promettre qu’au pire, on se cotiserait pour lui acheter une trottinette électrique. »

C’est ce mélange de naïveté enfantine et de gravité qui rend ce récit désopilant.
Très facile à lire, même au niveau de la mise en page, plein de rebondissements et de joyeuses surprises, tout à fait adapté à de jeunes lecteurs à partir de huit ans.

Nadine Dutier 
(16/11/22)    



Retour au
sommaire
Jeunesse



Syros

(Octobre 2022)
224 pages - 9,95

Dès 8 ans

Illustrations
Mathieu Demore





Agnès Debacker,
autrice et conteuse, assure aussi des formations autour de la littérature de jeunesse et de la lecture à voix haute.





Retrouver sur notre site
les précédents volumes
de la série :


La limace volante

La magie pour de vrai