Retour l'accueil du site





Thomas VINAU

Marcello & Co


« Il s’agit d'une noce, sans doute, se dit Augustin.
Mais ce sont les enfants qui font la loi, ici ? Étrange domaine ! »

 (Alain-Fournier, Le grand Meaulnes)

Le narrateur, étudiant en lettres, traîne sa carcasse dans une grande ville estudiantine du bord de mer.
« Nous étions une bande d'amis un peu dingues, appliqués à ne faire que ce que nous voulions et en particulier à rien. Tous doués, tous tordus, tous branleurs. Chacun avait des talents, qu'il exploitait mal, dessin, musique, philosophie, études, business. Chacun aimait pousser les limites et se défoncer avec ce qui passait. Chacun avait une entaille dans le myocarde ou un bout d'enfance débité. Une belle bande. Nous étions souverains de notre royaume en carton, débordants de morgue et de mauvaise foi, impavides et beaux comme ceux que l'on appelait avant, je crois, des jean-foutre. Les rônins des jean-foutre. »

Mais un jour un clochard va littéralement lui tomber dessus. "Un clochard céleste" ! Un vieil homme qui ressemble à Marcello Mastroianni tombe d'un arbre sur lui. Notre narrateur, à partir de ce moment, va le voir partout. « Peut-être l’avais-je déjà croisé avant sans le voir, mon Marcello. Une fois, dix fois, cent fois, qui sait. Sans rien remarquer. Et voilà qu'à présent il m'apparaissait partout. Mon maestro, mon clodo, portrait de Jésus en morve. Moi je me retrouvais donc condamné à ce divin signe de rien. Mon messager bouffon serait ce pirate cosmique, tel le Mastroianni de La grande bouffe avec une petite culotte noire en guise de cache-œil. Pourquoi lutter ? »

Il va finalement suivre ce qu'il voit à un moment comme son double dans le futur et, comme Augustin Meaulnes, entrer dans "le domaine" et y retrouver à la fois les sensations fortes de l'enfance et un appétit formidable pour la vie.
« Cette histoire m'avait joyeusement ravigoté la cervelle. J'étais comme réveillé, occupé, rempli. J’avais une mission personnelle, unique, et qui ne concernait ni mes amours ratés ni mon appétit de destruction. Les jours suivants, j'ai mieux dormi, bien mangé et j'ai essayé de fumer moins. »

Marcello, le clodo de cette histoire, ressemble à l'acteur des films de Fellini et de tous les grands réalisateurs pour lesquels Mastroianni a tourné. Le narrateur va plonger dans sa filmographie et tomber en amour du personnage.
« Je préférais lorsqu'il faisait le zouave plutôt que le beau gosse. J'aimais surtout la douceur triste qui traînait en permanence au fond de ses yeux. Finalement, quel que soit le film, il n'avait jamais vraiment incarné ce tombeur italien associé à son image.
La plupart du temps, il était un pauvre homme, un amoureux éperdu, un amant pathétique, un mâle alpha dégénéré, un père seul. »

Le clochard, Marcello Mastroianni, ses films sont comme des passerelles, des passages secrets, des guides vers "le domaine" qui nous fait battre le cœur. « Je sais qu'une forêt existe, cachée, paisible, derrière les murailles de la nuit. »

Marcello & Co est un livre-pépite, drôle, dramatique, poétique, qu’une fois lu, on garde au fond de sa poche comme un talisman.
Dans le carnet de notes de Marcello-Thomas Vinau, une liste peut nous aider, nous aussi à "transfuger", à passer de l'autre côté, à pénétrer dans le "domaine magique" qui nous fait aimer la vie.
« Liste de passages spatio-temporels à notre portée ». Je n'en donne ici que quelques exemples mais on peut compléter à sa guise, mieux, aller les découvrir dans le roman de Thomas Vinau. « Les pochettes d'album, les bandes dessinées d'enfance, les odeurs enfermées, […] les pistes qui se perdent en forêt, les escaliers qui montent dans l’obscurité, certains bancs, certains rires, le bruit de l'eau... »

Sylvie Lansade 
(27/06/22)    



Retour
Sommaire
Lectures







Thomas VINAU, Marcello & Co
Gallimard

Collection Sygne
(Mars 2022)
256 pages - 19










Thomas Vinau,
né à Toulouse en 1978,
a déjà publié plusieurs dizaines de livres (romans, poésie, jeunesse).


Bio-bibliographie sur
Wikipédia



Visiter le blog de
Thomas, Vinau :
bibliothomasvinau.
blogspot.fr




Découvrir sur notre site
d'autres livres
de Thomas Vinau :

Bleu de travail

Il y a des monstres
qui sont très bons


C’est un beau jour
pour ne pas mourir


Fin de saison