Retour Ó l'accueil du site





Jo NESBØ


Éclipse totale


Quel bonheur de retrouver Harry Hole ! On est tout de suite sous le charme de ce héros typique des romans et des films noirs américains, l’archétype du privé, solitaire et alcoolique, traînant un blues assourdissant, on entend le saxo de Coltrane ! En plus ce flic d’Oslo est exclu de la police, c’est Humphrey Bogart en personne, avec le bleu des yeux de Steve McQueen ! Plus cabossé que jamais, Hole essaie, à Los Angeles, de rejoindre celle qu’il aime dans la mort en se tuant à coup d’alcool.

Mais Harry ne sait pas résister aux femmes et pour sauver sa compagne de beuverie, une vieille actrice oubliée d’Hollywood, il accepte de travailler pour un pourri plein aux as qui, en Norvège, à Oslo, est accusé du meurtre d’une de ses nombreuses maîtresses, bimbos qui tournent autour des lampes de la fortune.

 Comme Harry, on frémit de plaisir et de nostalgie en retrouvant la cartographie d’Oslo et ses noms de rue, imprononçables pour nous, son rade familier, ses anciens collègues de la police, aux noms tout aussi imprononçables, ceux de la Crime avec lesquels, pour les besoins de cette enquête, ils travaillent en collaboration. Et comme la police n’est rien sans Harry, c’est évidemment lui qui va mener le bal.

Il rentra par le chemin le plus long, Bislett, Sofies Gate, où il avait autrefois vécu. Il passa devant le Schroder, ce café sombre qui avait jadis été son refuge, monta au sommet de St-Hanshaugen, d’où il vit la ville, le fjord d’Oslo. Tout avait changé. Il n’y avait aucun retour possible, et il n’y avait aucun chemin qui ne revienne pas en arrière.

On se remémore petit à petit les derniers épisodes dramatiques de sa vie. Ses nombreuses tentatives d’arrêter de boire. On retrouve Katrine, la collègue qui lui a succédé et dont le petit garçon ressemble beaucoup à Harry. Plongé dans son chagrin, Harry se laisse aimer par ses anciennes amantes et elles sont plusieurs à vouloir le consoler !

Quant à l’enquête, elle est longue et tortueuse et n’échappe pas aux rebondissements habituels des polars, tout accuse celui-là et bien non, il est innocenté…

Comme d’habitude, tout est dans l’écriture de Nesbø qui glisse d’un personnage à un autre sans crier gare et trompe le lecteur qui se console puisqu’Harry Hole, le grand Harry, va lui aussi se tromper et plusieurs fois ! Faut dire à sa décharge qu’on enquête dans le microscopique, une horrible histoire de parasites qui bouffent le cerveau au sens propre, enfin c’est bien sale, limite gore. Et comme toujours le suspense est à son comble et menace ceux auxquels Harry tient le plus !

 Lecteur, tu te laisseras prendre aux filets de Nesbø. Tu seras tellement captivé que tu en perdras ta vigilance et c’est là un des nombreux charmes des livres du grand écrivain norvégien.

Sylvie Lansade 
(18/12/23)    



Retour
Sommaire
Noir & polar








Gallimard / SÚrie Noire

592 pages - 22 €


Traduit du norvégien par
Céline Romand-Monnier





Jo Nesbø

Bio-bibliographie sur
Wikipédia




Découvrir sur notre site
d'autres romans
du même auteur :

Du sang sur la glace

Le fils

Soleil de nuit

La soif

Le couteau

Leur domaine

De la jalousie